En circonscriptionUne semaine sur le terrain à la rencontre des Maires et des élus du Cantal – 3/5

30 avril 20210
bassignac
le monteil
📍Marc Maisonneuve et deux de ses adjoints m’ont accueilli très chaleureusement à Bassignac pour un temps d’échange sur les projets de la commune, mais aussi pour évoquer quelques sujets plus larges touchant au territoire de Sumène-Artense.
📍Avec une population stable et une école forte d’une trentaine d’élèves, Bassignac cultive son cadre de vie avec une politique du logement active et des travaux d’assainissement sur Vendes.
📍Le centre VVF de la commune est une chance mais aussi aujourd’hui un facteur d’inquiétude au regard du contexte général du tourisme social en France et de la situation de VVF en particulier. Nous ne pouvons accepter un quelconque désengagement de la Caisse des Dépôts et Consignations et au contraire nous devons exiger un soutien accru. La perspective d’un soutien régional à ce secteur au lendemain d’une saison hivernale inexistante du fait de la Covid peut être une opportunité qu’il appartiendra aux territoires de travailler très vite.
📍La question de la présence de l’hôtellerie et de la restauration sur le secteur est aussi un vrai sujet. Trouver des professionnels reste une réelle difficulté sur laquelle nous allons devoir travailler collectivement, en complément de la question des investissements sur la réhabilitation des murs.
📍Ici aussi, la question des logements vacants et pas toujours entretenus, comme celle des biens sans maître est un frein à l’action. Avec la proposition de loi récemment votée et la perspective de ramener de 30 à 10 ans la possibilité, pour la puissance publique, d’intervenir que nous avons pu introduire dans le projet de loi 4D, nous devrions bientôt avoir des avancées.
📍Merci à Marc pour son accueil et son sens du dialogue au sein de la commune comme à la communauté pour faire avancer dans la concertation les projets du territoire et celui du PLUI garantissant des marges suffisantes d’aménagement pour les communes.
📍Au lendemain de la signature de la convention « Petite ville de demain », j’ai eu plaisir à être accueilli à Ydes par Alain Delage, Maire de la commune, et ses adjoints.
📍L’actualité du bassin industriel d’Ydes tourne autour du changement d’actionnaires des Menuiseries Lapeyre reprises par le fonds Mutares. S’il est nécessaire de dialoguer et de disposer d’informations transparentes, il ne faut pas générer d’inquiétudes inutiles à ce stade. Alain Delage maintient un dialogue avec les réponsables. Pour ma part, j’ai alerté le ministère de l’industrie afin qu’il soit vigilant sur le projet industriel et donc sur l’emploi.
📍Autre sujet d’interrogation : l’unité Parkinson pour laquelle l’ARS a diligenté une étude. Cette unité répond à un besoin national et doit disposer de financements dépassant le cadre de la seule ARS de notre région. Je vais sensibiliser le ministère sur ce point. La commune a investi sur l’immobilier pour accueillir cet établissement et ne peut en aucune manière se retrouver avec cette charge sans locataire.
📍Beaucoup se besoins d’investissement résident dans l’entretien du patrimoine : voirie, bâtiments, qui sont vieillissants et correspondent souvent à un niveau de collectivité de taille supérieure.
📍Le diagnostic « eau » est engagé avant de réaliser un investissement très conséquent à ce titre pour mettre aussi en séparatif la commune. Des financements devront être mobilisés dans les années qui viennent pour permettre ces travaux.
📍La réalisation d’un lotissement est engagée, de même que la réflexion sur les travaux de l’église d’Ydes bourg, et l’assainissement de cette partie de la commune en relation avec Saignes.
📍Le projet structurant de la salle multisport doit entrer dans un cadre communautaire pour trouver sa concrétisation. C’est l’orientation détendue et le dialogue est en cours.
📍Ydes est une commune qui connait une vie associative très riche suscitant des attentes à satisfaire en termes de moyens mis à disposition.
📍Merci aux élus de l’équipe municipale pour le partage de ces différents enjeux. Ils ont l’assurance de mon soutien et de mon engagement pour y répondre. Merci à Alain pour sa gentillesse et son humanité.
📍Très heureux de retrouver Jean-Michel Hojak, Maire du Monteil, entouré de son équipe municipale, à l’occasion de ce déplacement.
📍Le Monteil a une charge importante de voirie, renforcée cette année avec la rigueur de l’hiver. L’aide exceptionnelle que le Département a bien voulu mettre en place à ma demande sera donc particulièrement appréciée.
📍La commune a renoncé à aménager l’ancienne école de Chastel-Marliac qu’elle voulait transformer en gîte de grande capacité au regard des coûts et des contraintes techniques. Ce bâtiment va donc probablement être mis en vente .
📍Plusieurs « petits » projets : rénovation du presbytère, réalisation d’un colombarium, travaux à l’église, aménagement d’un parking, constituent le programme d’investissement 2021 d’un montant de 200.000€.
📍Les besoins à venir pour des travaux à l’église de Chastel-Marliac, l’aménagement des chemins pastoraux et le projet de réouverture d’un bar dans la commune, devront trouver des financements publics pour en permettre la réalisation .
📍Enfin, une accélération du désenclavement vers l’A89 est attendue au Monteil comme dans routes les communes du Nord Ouest Cantal. Cette question sera abordée dans le cadre de la préparation du CPER, mais la réponse dépend de l’intérêt que la Corrèze et la Région Nouvelle Aquitain voudront bien lui accorder.
📍Merci a Jean-Michel et à son équipe pour leur accueil et cet échange direct et franc.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Contact permanence
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac
Contact
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac