En circonscriptionUne semaine sur le terrain à la rencontre des Maires et des élus du Cantal – 4/5

3 mai 20210
📍J’ai retrouvé avec plaisir Gilbert Chevalier, Maire de Tanavelle, a qui j’ai réaffirmé ma solidarité suite à l’agression dont il avait été victime l’année dernière. Même si le procureur a désormais décidé de poursuivre, l’audience a été renvoyée à fin octobre. Le sentiment d’impunité ne peut être que renforcé par ces délais, c’est pourquoi une avancée législative imposant la comparution immédiate pour toute agression sur personne dépositaire de l’autorité est souhaitable.
📍Les travaux d’enfouissement des réseaux dans le bourg ont constitué un très important investissement pour la commune dont elle est désormais sortie. Les projets de la commune vont maintenant se concentrer sur les traitements de surface et l’embellissement.
📍Le principal sujet de préoccupation de la commune, comme de ses voisines de #Roffiac et #Valuejols et plus largement de tous les élus de la communauté de commune du pays de Saint-Flour, est celui de la Narse de Nouvialle. D’ici la validation du PLUI en 2023, il importe qu’aucune décision irréversible ne soit prise. Que ce soit sur le plan agricole ou touristique, comme sur celui de l’environnement général ou du paysage et surtout de l’aspect hydrologique, les inquiétudes sont nombreuses. Obtenir un arrêté biotope pour respecter l’avis quasi unanime des élus locaux et de la chambre d’agriculture, permettrait d’éviter de laisser planer trop longtemps cette « épée de Damoclès ». La dimension économique du projet doit faire l’objet d’un accompagnement à la reconversion, mais notre modèle de développement assis sur la durabilité, les paysages et le respect d’un équilibre garant de notre attractivité ne saurait être compatible avec un « saignement » de cette zone humide garante de la biodiversité et du respect du vivant.
📍Un grand merci à Gilbert pour son éclairage et son engagement. Avec l’assurance de mon soutien au respect de la voix du territoire et à nos paysages.
📍Accueilli par Michel Rouffiac et plusieurs membres de son équipe municipale, je suis revenu à Alleuze où s’exerce toujours la même magie du site.
📍L’aménagement du bourg, les besoins complémentaires d’assainissement autonome, la mise en accessibilité et plus largement le traitement des bâtiments communaux, constituent l’essentiel des projets de ce début de mandat.
📍Le projet ambitieux de bâtiment technique pour les associations et le matériel scénique nécessaire aux animations culturelles du site, pourrait émarger au futur CRTE, avec un rayonnement intercommunal, pour trouver les moyens de sa concrétisation. C’est un sujet encore en débat.
📍La question de l’eau sur certains hameaux pourrait trouver une traduction concrète via le syndicat des eaux voisin. Face aux difficultés récurrentes que nous connaissons, la réalisation de retenues colinéaires pour les besoins de l’agriculture, au niveau des prairies, semblent ici aussi une solution. Il faut que nous avancions sur cette voie dans le prochain CPER.
📍Enfin, les limites imposées par les nouvelles contraintes sur l’urbanisme interrogent ici aussi : 117ha seulement ouverts à la construction pour 53 communes dans le PLUI en cours d’élaboration.
📍Merci à Michel et son équipe pour l’accueil dans l’attente de prolonger ce moment par un temps de convivialité dans l’auberge communale voisine que le gérant s’impatiente de voir se réouvrir…
📍Éric Gomesse accompagné de plusieurs conseillers municipaux m’a fait partager les projets en cours de la commune et ses attentes. Les financements obtenus ou attendus restent fragiles, en particulier au niveau de la réorientation de la DETR 2020, affectée aux travaux à l’église, qui risque de pénaliser la commune.
📍En 2021, les travaux de voirie, l’aménagement de la salle des fêtes et la poursuite des investissements à l’église vont mobiliser les finances de la commune.
📍La gestion de l’eau est assurée danse cadre du syndicat de la Margeride, confirmant que l’échelle communale ou syndicale choisie est la bonne et qu’il convient de modifier la loi pour ne pas rendre obligatoire le transfert de cette compétence vers les EPCI en 2026.
📍La commune dispose de moyens limités, mais les conditions de compensation de la Taxe d’Habitation lui ont été favorable. Eric Gomesse a insisté sur l’attractivité de la commune proche de Saint-Flour qui doit être confortée par une plus grande souplesse dans les conditions d’urbanisme.
📍Merci pour la rencontre et les échanges autour de la campagne de vaccination avec la première adjointe infirmière qui confirme la nécessité d’ouvrir plus largement la vaccination à tous ceux qui le veulent.
📍Bernard Jean, Maire, et Gérard Couret, premier adjoint, m’ont présenté avec enthousiasme et chaleur leurs projets pour la commune de Vabres qui a connu un changement d’équipe municipale en 2020, impulsant une dynamique nouvelle.
📍Beaucoup de dossiers à traiter, au premier rang desquels les travaux à l’école pour en renforcer l’attractivité. Un RPI qui fonctionne bien avec #AnglardsdeSaintFlour et regroupe au total 50 élèves dans un cadre pédagogique exceptionnel. La visite des classes « relookées », d’une cour avec deux érables récemment plantés, et du matériel et des équipements informatiques nouveaux illustrent bien les priorités de la commune. Les cris des enfants et le sourire des enseignants font plaisir à voir avec en plus la perspective des travaux complémentaires à venir.
📍Des travaux pour requalifier plusieurs logements sont en projet ainsi que le lourd dossier de l’assainissement pour lequel l’étude est engagée avant de pouvoir réaliser les travaux. L’église doit aussi faire l’objet d’investissements de sauvegarde sur la toiture et le clocher. Enfin un programme annuel d’intervention sur la voirie communale est engagé avec des priorités définies.
📍L’attente est forte quant à la desserte en très haut débit de la commune et des précisions sur le calendrier de déploiement de la fibre sont attendues. Je m’engage à le faire.
📍L’échange a permis d’apporter des précisions sur les dispositifs CRTE et CAR2. Rendez-vous est pris avec Bernard et son équipe pour une visite sur le terrain avec un moment de convivialité dès que les conditions le permettront.
📍Annie Andrieux, entourée d’une bonne partie de son Conseil, m’a présenté sa vaste commune (4692 ha) forte de 440 habitants (+23). Au pied du Plomb du Cantal et à une encablure de Saint-Flour, Paulhac dispose d’une attractivité naturelle que la municipalité s’emploie à valoriser et à conforter.
📍La liste des travaux récemment réalisés ou en projet est conséquente : travaux de voirie, AEP et assainissement, création de logements, réalisation d’une cuisine à la salle polyvalente, réalisation d’un lotissement, création d’un local technique, travaux à l’école de 40 élèves et service de garderie élargi…
📍L’achat d’un ancien café-restaurant par l’EPF permet d’envisager un projet d’hébergement touristique ambitieux qui doit s’inscrire dans le projet de territoire d d’la communauté pour répondre aux besoins de ce pôle touristique important. L’association Loisirs Accueil qui aménage un parc fermé de VTT est très active pour proposer aussi des itinéraires de randonnées.
📍Le réseau routier départemental est un sujet de préoccupation locale : RD44 (la Sallesse), RD39 (ponts de Jarrige et de Nozieres), aménagement de la voirie communale de la vallée pour éviter l’accès au col par la route départementale en hiver.
📍La question des biens sectionnaires restent une vraie préoccupation qui doit trouver une issue via la communalisation sous condition. Cette question est ardue mais pourrait être reprise lors de l’examen du projet de loi 4D. Plusieurs autres sujets d’actualité : desserte SNCF, déserts médicaux, finances … ont aussi nourri les échanges.
📍Merci à Annie Andrieux et à son équipe pour son dynamisme et son volontarisme. Une réponse
« DSIL » arrive très vite !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Contact permanence
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac
Contact
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac