En circonscriptionUne semaine sur le terrain à la rencontre des Maires et des élus du Cantal – 2/5

29 avril 20210
📍Christophe Raynal, Maire de Cheylade, m’a accueilli de manière très sympathique dans sa commune. La vocation de Cheylade de s’inscrire dans le label des « petites cités de caractère » constitue le projet majeur du mandat pour cette commune touristique au riche patrimoine et qui dispose d’une offre de service de proximité appréciable.
📍La création de nouveaux logements, le changement de la chaufferie des locaux communaux, l’accessibilité de la mairie, les grosses réparations de la voirie communale … figurent parmi les projets en cours qui doivent être soutenus. A noter que la commune connaît une situation satisfaisante quant à la gestion de l’eau et à l’assainissement.
📍Très investi dans le domaine du tourisme, en qualité de Vice-Président de la Communauté de communes Gentiane et du Grand Site du Puy Mary, Christophe porte une volonté de renforcer la professionnalisation et la structuration du secteur que je ne peux que partager.
📍A ce titre les projets de la route d’Artagnan, les compléments d’équipements du camping et les aménagements autour du lac des cascades mobilisent la municipalité et sont générateurs de belles perpectives.
📍Travaillons collectivement à un projet touristique plus ambitieux, tourné vers la mise en marché. Disponible pour y contribuer aux côtés de Christophe et de tous ceux qui veulent aller dans ce sens.
📍Merci pour l’accueil et la visite du cœur de bourg où tous les logements sur le marché ont été vendu.
📍Guy Loubeyre, Maire emblématique du Claux pour qui j’ai beaucoup d’affection au regard de sa sagesse et de son bon sens, mais aussi de son attachement viscéral à sa commune, accompagné de deux jeunes adjoints, est revenu sur les principaux enjeux de sa commune touristique et agricole au pied du Puy Mary.
📍Après la rénovation des gites communaux, le projet de restructuration du camping avec un label « Clé verte » et une gestion privée via une AOT, constitue le dossier majeur du mandat. Ce projet lourd pour la commune devra être bien accompagné financièrement pour assurer sa faisabilité et entrer dans une logique territoriale élargie.
📍Outre ce dossier, la construction d’un hangar de stockage, la rénovation du gîte d’étape et de la salle des fêtes, l’aménagement de l’accès aux exploitations forestières et à la base de parapente, figurent dans les priorités de la commune.
Le maintien du GR4 sur la commune et du tracée sur plateau du Limon fait l’objet d’une attention particulière. La gestion de la randonnée doit être coordonnée au niveau de la Communauté et au-delà, et ne peut pas s’appuyer sur les seules intentions du comite départemental. Des variantes et une offre complémentaire, en particulier avec l’attrait du sentier des Quirous, doivent être construites en concertation.
📍Concilier les usages et les points de vue me semblent essentiel pour donner à tout le territoire les meilleurs atouts de développement.
📍Des solutions avancent pour la zone nordique en relation avec le syndicat mixte du Puy Mary Grand Site qui doivent être pérennisées et encore améliorées notamment par l’installation de barrière pare-neige permanentes.
📍Enfin, au Claux, comme dans beaucoup de communes du Cantal, des réponses innovantes doivent être imaginées pour assurer la requalification de l’hôtellerie familiale traditionnelle.
📍Claire Andrieux, nouvelle Maire de Saint-Saturnin, a de très nombreux projets pour sa commune, portés par un beau collectif. Avec son équipe, elle entend rattraper certains besoins non satisfaits au cours de ces dernières années: traverse du bourg, requalification de logements et de la boulangerie, réouverture du bar du centre de la commune, un diagnostic AEP en cours avant travaux, la sécurisation de l’église et divers travaux de voirie.
📍Beaucoup de dossiers à traiter pour cette commune de 208 habitants qui a aussi une vocation touristique affirmée. La remise à niveau de la zone touristique de la Plaine, et de son moulin, mais aussi du bar restaurant en lien étroit avec la communauté de communes des Hautes Terres, est le dossier le plus lourd du mandat qui s’ouvre.
📍Le traitement du glissement de terrain, avec une étude engagée par le BRGM pour mesurer sur 18 mois les mouvements géologiques, doit ensuite permettre d’apporter des réponses quant à l’avenir du camping, dont l’activité partielle sera maintenue, et au rétablissement de la RD16. À noter toutefois que les travaux engagés par le Département sur l’autre axe vont toutefois permettre de meilleures conditions de circulation même si cela allonge le trajet.
📍Outre le GR4, la commune veut aussi valoriser ses ressources archéologiques avec un projet « d’Archéo balade » adossé aux ruines d’une abbaye cistercienne, à un chemin de la même époque et à un tumulus remarquable.
📍Merci à Claire Andrieux pour son dynamisme et son engagement au service d’une commune à laquelle elle, comme beaucoup d’autres, sont si attachées.
📍Blandine Van-Dyck et son équipe ont fait le choix de travailler au service de leur belle commune de Saint-Hippolyte (« Saint-Hippo » pour les intimes) de manière pragmatique et volontaire.
📍Outre les dossiers en cours au niveau du lavoir en entrée de bourg et de l’inscription dans la transition énergétique (acquisition d’une véhicule électrique communal), le grand sujet du mandat est celui de l’adduction d’eau. Un diagnostic est en cours, pour ses travaux à réaliser sur 22-23.
Les travaux à venir sur La Chapelle de la Font Sainte, haut lieu cultuel et touristique, dépassant l’intérêt communal, devront aussi faire l’objet d’une prise en compte particulière.
📍Sur le village de la Bastide, des terrains pourraient être libérés pour quelques constructions neuves.
Enfin, au niveau communal mais sans doute aussi à l’échelle de la communauté de communes, un projet pourrait être engagé pour réhabiliter une ancienne grange et la transformer en lieu d’accueil artistique et/ou artisanal pour disposer d’un lieu d’animation et d’attractivité touristique sur le haut de vallée.
Un projet qui pourrait faire l’objet d’un concours d’idée auprès des touristes pour en préciser la destination et peut-être identifier un porteur de projet.
📍Des échanges ont ensuite eu lieu sur le modèle agricole en cours qui vide nos communes et ne permet pas aux agriculteurs de vivre de leur production. Un système à refonder tant au niveau de sa gouvernance que de la nature des aides pour retrouver une prise sur son destin et garder une montagne habitée.
📍Merci pour cet échange toujours éclairant pour ce qu’il nous appartient de porter comme message nationale pour une meilleure reconnaissance de la ruralité.
📍Daniel Meissonnier et ses adjoints (Nadine Roulier, Lucien Queille, Christian Doniol et Isabelle Brunhes) m’ont fait part de leurs ambitions et de leurs projets pour Laveisssière, commune centrale de notre beau département.
📍L’initiative prise pour gérer dans un cadre privé, via une AOT, le camping suite à un départ en retraite d’un agent communal, est un véritable succès. Via le réseau SOS Village, plus de 50 candidatures ont été reçues et c’est au final un jeune couple venu du Nord qui s’investit déjà avec le soutien de la commune pour dynamiser le camping avec une prise d’effet à 1er mai.
📍La fin de l’aménagement du bourg, les travaux de voirie, mais surtout la construction d’une nouvelle station d’épuration constituent les gros projets d’investissement à venir.
La mobilisation des aides publiques est essentielle pour permettre ces projets afin d’accueillir de nouvelles populations et de renforcer la dimension touristique de la commune.
📍Laveissiere c’est aussi le Lioran. Avec Saint-Jacques-des-Blats et Albepierre-Bredons, Laveissiere est une des trois communes du Lioran, celle qui se situe au cœur de la station. La volonté de la municipalité de s’investir pleinement sur la station doit permettre de renforcer l’engagement de tous les acteurs publics dans la gouvernance et le développement du Lioran. Tiré depuis des années par le Département, avec le soutien de la Région, le développement du Lioran doit mobiliser l’énergie de toutes les communautés qui le jouxtent. La station familiale et nature, 4 saisons, ancrée sur son activité ski, doit demain connaitre de nouveaux investissements publics et privés pour accroître encore son attractivité. Je suis disposé à y prendre toute ma part et croit à son fort potentiel.
📍Merci encore à Daniel et toute son équipe pour son engagement et sa volonté d’avancer.
📍À l’invitation de Franck de Magalhaes, Maire de Ferrière Saint Mary et de ses adjoints, j’ai assisté avec grand plaisir à la signature de la convention de Commune partenaire du Parc.
📍Entre La commune de Ferrière Saint Mary et le Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne, représenté par son Président Lionel Chauvin, et en présence du Conseiller Régional, Louis Giscard d’Estaing, par ailleurs Vice-President du Parc, mais aussi du Vice Président du Conseil départemental du Cantal Didier Achalme et de mon collègue Bernard Delcros, cette convention est symbolique d’un partage de valeurs, d’une valorisation et d’une reconnaissance. L’objectif de rejoindre à terme le Parc est bien sûr aussi présent dans l’esprit du Maire.
📍Merci à Franck pour sa détermination et son enthousiasme au service de tous.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Contact permanence
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac
Contact
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac