Points de vueLa démocratie prévaut.

16 avril 20210
Désormais, il faut gagner la bataille de la participation et de l’action.
« Il y a plus de lumière et de sagesse dans beaucoup d’hommes réunis que dans un seul. »
Alexis de Tocqueville
☸️ A deux exceptions près, François Bayrou et Richard Ferrand, qui peut encore s’en étonner, tous les responsables de partis politiques, des Assemblées parlementaires et des grandes associations de collectivités avaient fait valoir la nécessité de faire vivre notre démocratie en maintenant les scrutins départementaux et régionaux de juin prochain. Comme dans 13 autres pays européens, les français vont pouvoir s’exprimer sur les enjeux de leur quotidien.
☸️ Chacun a bien-sûr fait valoir la nécessité de la mise en place de conditions de sécurité sanitaire nécessaires pour tous (électeurs et assesseurs), comme le conseil scientifique le préconise. Il appartient à l’Etat de mettre en place ces conditions.
☸️ Nul n’a vraiment compris les intentions et tergiversations d’un exécutif qui par ailleurs nous assure que mi juin nous serons 30 millions à être vaccinés.
☸️ Pour autant, les Maires de France ont été dans le week-end consultés de manière pour le moins curieuse. Ils n’ont visiblement pas répondu dans leur grande majorité, et malgré un contexte de pression, à ce que certains attendaient d’eux. Ce n’est pas surprenant. On devrait plus souvent écouter leur bon sens et leur donner les moyens d’agir. C’est peut-être l’enseignement positif à tirer de cet épisode qui montre une nouvelle fois les limites de la méthode du régime en place. 60% des communes cantaliennes se sont prononcées pour le maintien.
☸️ Debat et vote à l’Assemblée nationale aujourd’hui et au Sénat demain avant que le Gouvernement ne confirme définitivement la tenue des élections et leurs dates (13 et 20 juin ou décalage d’une semaine).
☸️☸️☸️ Il y a tellement de questions essentielles à traiter dans notre actualité qui ne le sont pas par le Gouvernement : vaccination de tous ceux qui le souhaitent, calamités agricoles, souffrance des étudiants en particulier ceux en première année de médecine, insuffisance de certaines compensations pour des entreprises contraintes de rester fermées (notamment en montagne)…
Il devrait plutôt se concentrer sur les réponses concrètes à apporter à nos concitoyens concernées.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Contact permanence
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac
Contact
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac