En circonscriptionRencontres en Carladès : Badailhac et Saint-Jacques des Blats.

22 août 20220
Séance de travail avec le conseil municipal de Saint-Jacques autour de sa Maire Linda Benard, pour partager les projets de la commune autour de sa volonté d’accueillir des familles résidentes sur la commune.
📍Saint-Jacques bénéficie d’un emplacement de choix, bien desservie par la RN122, et abritant une partie de la station du Lioran dont la stratégie 4 saisons ne peut que renforcer l’attractif et l’emploi.
Avec Linda, Olivier Genin, Enrique Peña Nieto, Marcel Trin et Christian Gard, nous avons largement échangé sur les sujets suivants :
📍Projet d’acquisition d’un ancien « couvent » pour aménager 4 logements : étude en cours avec l’EPF sur les plans techniques et financiers avant d’arrêter un projet.
📍Aménagement d’un parc intergénérationnel an lieu et place du stade de foot actuel : dossier déposé à l’ANS et en cours de finalisation.
📍Reprise par un privé de l’hôtel Beau Site qui va réaliser un projet d’appart-Hotel avec des équipements communs (voir contact a établir pour un contact relatif au Chalet Fleuri).
📍Lourdeur financière des projets de voirie avec des dégâts causés par les travaux sur la voie SNCF qui pourraient faire l’objet d’une participation particulière de sa part.
📍Préoccupations quant au devenir du local de l’actuelle boucherie qui doit cesser son activité fin août.
📍Attente d’une simplification et d’une harmonisation dans les dépôts de demande de financements publics.
📍Questions de sécurité : système de contrôle de vitesse dans le bourg (voir demande en cours), gestion des animaux errants sur RD en particulier pour identifier les propriétaires (voir sollicitation de la Préfecture sur ce sujet).
📍Nous avons aussi abordé des sujets plus larges autour de l’actualité locale et nationale.
Merci encore à Linda et à son équipe pour la qualité des échanges et leur engagement au service de leur commune, qui, comme toutes nos communes rurales, reste le socle de l’action publique de proximité que nous devons absolument conserver.
J‘ai été très heureux d’aller à la rencontre d’Antoine Grichois, Maire, pour partager les projets de la commune de Badailhac et pour échanger plus largement sur les questions de l’eau dont il a la charge au niveau de la communauté de communes de Cère et Goul en Carladez.
📍Les questions de la gestion du réseau d’eau, et notamment de sa performance, mais surtout des lourdeurs pour exploiter de nouveaux captages, alors qu’il a été identifié que la ressource était insuffisante, ont nourri nos échanges. Comment accepter en effet que les démarches administratives prennent 3 ans pour exploiter un captage alors que l’eau manque, cela avait été identifié dès l’automne 2020 et c’est encore plus criant aujourd’hui. La gestion en régie du réseau à l’échelle de la communauté est positive, permettant réactivité et proximité avec un bon niveau d’intervention et d’expertise des équipes.
📍La question financière reste la première préoccupation de ces petites communes qui ont besoin de préserver un minimum d’autofinancement pour pourvoir investir. En outre, les décalages dans les divers financements publics restent une difficulté. L’action du Sénat et des sénateurs du Cantal en particulier pour défendre la ruralité et obtenir des concours exceptionnels pour faire face à la hausse de l’énergie est appréciée. Mais la vigilance reste de mise pour l’avenir afin de conserver des soutiens aux communes suffisants.
📍Les principaux projets en cours sont : la révision du système de chauffage du bâtiment de la Mairie, pour l’instant ajournée pour faire face aux besoins en matière de voirie communale, la perspective de l’enfouissement des réseaux en 2023 (après l’arrivée de la fibre), une réflexion quant à l’installation de panneaux photovoltaïques sur les toits des bâtiments communaux…
📍La question de l’éolien a été aussi largement partagée. Nous devons rester vigilants pour éviter de dégrader nos paysages mais aussi au regard de l’impact sur la ressource en eau.
📍La question du glissement de terrain sur la commune qui impacte les travaux sur la RD 990 au pont du Goul, n’est toujours pas réglée.
📍La commune gère un gîte communal qui constitue une ressource propre pour elle, même si après une reprise en 2021, l’année 2022 affiche une fréquentation moindre. L’inquiétude existe de voir disparaître « l’effet Covid » qui avait permis une augmentation de la fréquentation touristique qui ne semble pas perdurer.
📍La commune qui ne dispose que de 130 habitants, a le bonheur de compter 15 enfants scolarisés dans les écoles du RPI de Carlat ou de l’école de Polminhac, ce qui constitue une belle perspective.
Nous avons échangé aussi plus largement sur la place des communes et les enjeux de la ruralité.
📍Merci à Antoine pour ce temps de partage et son action ambitieuse et volontaire.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Contact permanence
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac
Contact
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac