Au SénatLong débat au Sénat sur le Projet de loi de finances rectificative (PLFR) pour 2021.

1 juillet 20210
📍Après l’examen en commission des finances, nous avons débuté mercredi soir en séance l’examen du PLFR 2021, le cinquième en 14 mois : 20 milliards de crédits nouveaux en plus des 28,8 milliards de crédits reportés pour le plan d’urgence. Il se caractérise par un déficit public qui atteindra 9,4% du PIB et une dette portée à 117,2% du PIB.
📍J’étais le principal orateur du groupe lors de la discussion générale avant l’examen des 346 amendements déposés.
📍L’occasion de rappeler la forte dégradation de nos finances publiques, la nécessité de poursuivre les efforts pour répondre aux conséquences de la crise sanitaire mais aussi d’anticiper la sortie du « quoi qu’il en coûte », l’adaptation d’un certain nombre de dispositifs pour répondre aux besoins des entreprises, des collectivités territoriales et des personnes en situation de difficulté.
📍Pour la première fois de notre histoire, en 2021, le volume des dépenses budgétaires sera plus de deux fois supérieur aux recettes nettes, portant le déficit à plus de 220 milliards d’euros. C’est un facteur d’inquiétude majeure qui de plus n’est pas seulement dû à des raisons conjoncturelles et qui appelle au plus vite des réformes structurelles. Le seul retour à la croissance ne suffira pas à redresser une situation très dégradée de nos finances publiques, dont en outre l’efficacité interroge parfois.
📍Il reste des interrogations et des inquiétudes quant à la mobilisation du plan de relance qui illustrent en partie les lourdeurs de notre système et interrogent quant aux réels besoins d’une relance efficace pour notre pays.
📍A noter par ailleurs l’adoption d’un amendement que j’ai déposé pour soutenir une hausse de la valeur maximale du titre restaurant et donc du plafond d’exonération (pour l’heure avec une limitation dans le temps jusqu’au 31 décembre 2022. Il s’agit d’un outil simple et performant pour agir sur le revenu net disponible pour chacun, à moindre coût pour les entreprises et avec l’assurance d’une consommation en circuit court auprès des professionnels de la restauration et de l’alimentation. Espérons qu’il prospèrera.
🎥 Je vous propose de retrouver mon intervention ci-après.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Contact permanence
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac
Contact
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac