En circonscriptionÉcouter et Accompagner les communes du Cantal : à Bonnac et à Peyrusse.

7 avril 2022
Marie-Claire Tuffery, Maire de Bonnac, m’a accueilli dans sa commune à la richesse patrimoniale incontestable. Entourée de ses adjoints Alain Feugas, Georges Bonnafoux, Gérard Soulier et de Bernard Bec, conseiller et Président du syndicat des eaux de la Grangeoune, nous avons pu partager les attentes et les besoins de la commune.
📍Nous avons bien sûr évoqué le sujet de la fibre et de la téléphonie qui suscite beaucoup d’attentes (échéance de 2025 pour la fibre mais alternative satellitaire ouverte dès maintenant).
📍La question de l’eau est ici aussi particulièrement sensible et ce à juste titre. Il s’agit en effet d’un bien commun de première nécessité dont la gestion de proximité donne aujourd’hui toute satisfaction grâce au syndicat qui a fait ses preuves de longue date. L’incompréhension et la crainte sont donc grandes face à l’échéance de 2026 qui impose un transfert obligatoire aux EPCI, mais aussi face à l’initiative départementale tendant à réfléchir à une gestion départementale. Sur ce dernier point il importe que la communication soit renforcée pour bien comprendre les perspectives qui ne visent pas à effacer les compétences locales. Sur l’exercice de la compétence justement, les syndicats vont pouvoir continuer à l’exercer si la communauté de communes le veut bien. Nous allons surveiller la sortie des décrets d’application pour s’en assurer et agir en conséquence. Il est important de rassurer très vite les acteurs locaux sur ce point. Je vais m’y employer.
📍Les projets en cours concernent la troisième tranche de l’aménagement du bourg qui doit bientôt être engagée dès que le plan de financement sera bouclé. C’est en bonne voie. La Region pourra intervenir au titre du Bonus Ruralité.
📍Avec ses 170 habitants répartis entre Chazeloux, le bourg de Bonnac et ses villages, la commune doit trouver un soutien plus large, par exemple au niveau de la communauté de communes, pour envisager la valorisation de son Prieuré qui constitue une véritable pépite pour le territoire. La réflexion doit permettre d’identifier des perspectives qui pourraient ensuite figurer dans un contrat de territoire.
📍Merci à Marie-Claire Tuffery et à ses collègues pour leur accueil chaleureux et leur volonté de faire prospérer leur commune.
Un très grand merci à André Tronche, Maire de Peyrusse, pour la qualité de son accueil. Avec plusieurs de ses adjoints et conseillers : Josiane André, Josette Paillet, Christine Jouve et Mathieu Izabel, il m’a fait partager les projets et les préoccupations de sa commune qui se sent bien souvent éloignée et insuffisamment prise en compte.
📍La commune ne pourra vraisemblablement pas compter sur l’apport financier que représentait l’implantation d’éoliennes sur la commune en continuité de celles existantes sur Allanche. Malgré un permis de construire obtenu, il semble que l’opérateur (Energue 21) soit défaillant, montrant la fragilité du modèle économique et entraînant une difficulté pour la commune. A suivre tout de même s pour envisager une éventuelle suite judiciaire…
📍Ici aussi, le sujet de la gestion de l’eau en autonomie au niveau du syndicat de la Grangeoune est un sujet de préoccupation majeur. Je n’y reviens pas (voir ci-dessus). Le financement des investissements, et les relations avec l’Agence de l’eau et avec le Sage Alagnon, ont aussi été au cœur de nos échanges. Nous devons collectivement mieux faire prendre en compte les besoins de la tête de bassin aujourd’hui insuffisamment financés.
📍De même, la mise en place du PLUI suscite des inquiétudes. J’ai réaffirmé les possibilités existantes dans un cadre contraint et la nécessité de les exprimer au niveau des SCOT pour que le SRADDET permette de garantir les marges de manœuvre nécessaires au niveau des communes rurales.
📍Les travaux en cours à l’église ont été bien financés et outre les investissements sur la voirie communale toujours aussi exigeants, c’est désormais la réhabilitation de l’ancien presbytère en gîte qui va mobiliser les soutiens financiers dont ceux de la Région.
📍La perpective de conduire un projet ambitieux pour rénover le bâtiment de l’ancienne école et de la mairie peut ouvrir de belles perspectives. Les élus municipaux pensent en particulier à un lieu d’hébergement collectif permettant de compléter l’offre d’accueil de la commune et son attractivité autour du lac et de l’activité « chasse » par exemple. Une réflexion pourrait être conduite pour voir si ce projet pourrait s’inscrire dans le projet territorial.
📍Nous avons poursuivi nos échanges autour des questions agricoles, et notamment du fléau des rats taupiers, de l’actualité nationale et des enjeux de gouvernance territoriale, en partageant un déjeuner sympathique et convivial. Merci encore à André, parfaitement remis après ses soucis de santé, toujours aussi engagé pour sa commune et encore actif au sein de l’exploitation familiale.
Contact permanence
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac
Contact
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac