En circonscriptionAu plus près des communes, à Rezentières.

18 juillet 20220
🔹A l’invitation de Philippe Echalier, Maire de Rezentières, entouré de ses trois adjointes : Virginie Douet, Anne-Marie Laget et Regine Delhomenede, nous avons participé avec mon collègue Bernard Delcros, à une réunion de l’exécutif de la commune, en présence des responsables d’Engie Green et de Tenergie, relative au sujet de l’éolien dans la commune.
🔹Depuis 2002, la municipalité s’est prononcée favorablement pour l’accueil d’éoliennes sur la commune. Elle dispose aujourd’hui de plusieurs appareils sur son territoire, en continuité de ceux des communes voisines de Coren et de Talizat. Exploitées depuis 2011, les gestionnaires souhaitent aujourd’hui, à la demande de la commune, d’une part renouveler les 5 éoliennes les plus anciennes sur un des parcs et les ramener à 4 de plus grande capacité, et d’autre part implanter 3 éoliennes supplémentaires sur l’autre parc pour répondre à l’accroissement de la production d’énergie renouvelable à laquelle la France s’est engagée.
🔹Si je suis défavorable aux nouveaux projets d’implantation d’éoliennes dans le Cantal, notamment pour ne pas dégrader nos paysages, mais aussi pour bien d’autres raisons que j’ai déjà eu l’occasion de développer, je considère qu’à partir du moment où la réglementation et le SCOT le permettent et que la volonté locale est présente, on peut compléter de manière raisonnée les parcs déjà existants. Cela peut par ailleurs nous permettre de répondre aux exigences de contribution de notre territoire à la production d’énergie décarbonée sans apport nouveau d’autres communes. Il convient toutefois de prendre aussi en compte la position des communes voisines concernées (Coren et Talizat), ce que je vais m’employer à faire dans les jours qui viennent.
🔹Les dossiers administratifs qui vont prochainement être déposés nous ont été présentés. Ils doivent permettre d’aboutir à une modification de l’arrêté d’origine au regard du caractère « non substantiel » des ajustements apportés. Il conviendra de s’assurer auprès de M. le Préfet de l’appréciation que les services de l’État portent sur ces projets pour voir comment ils peuvent aboutir.
🔹Merci à Philippe et à son équipe pour ce rendez-vous qui permet de mieux appréhender ce sujet toujours très sensible.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Contact permanence
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac
Contact
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac