En circonscriptionAgriculture et projets communaux

9 octobre 20200
121142804_171754321216820_2481825894762612107_n
121055557_171754351216817_7459215620581389860_n
121196757_171754307883488_7828569989637412085_n

Le contexte sanitaire ne facilite pas les rencontres et les échanges mais nous devons tous être vigilants et soucieux de garantir la sécurité de chacun. C’est ainsi que l’assemblée générale de l’AMFse tient en distanciel ce que chacun regrette car il s’agit d’un moment fort de la vie locale mais ce que nous comprenons tous.

Impatient d’être aux côtés des élus sur le terrain, et après une première sortie à Arpajon sur Cere, j’ai consacré cette journée à rencontrer les responsables agricoles et les élus de Maurs.

Avec Patrick Escure, Président de la Chambre d’Agriculture, et Joël Piganiol, Président de la FDSEA, Mathieu Théron, Président du CDJA, n’ayant pu se libérer, nous avons fait un tour d’horizon de l’actualité agricole et mis en place une méthode de travail au service de l’agriculture et des agriculteurs cantaliens. Le verdissement de la PAC est un des sujets majeurs d’ores et déjà ouvert. Il faudra notamment veiller à ne pas pénaliser ceux qui ont déjà engagé des démarches raisonnées et au contraire les accompagner encore davantage . La situation des broutards constitue la préoccupation du moment à laquelle il faut répondre vite pour trouver une création de valeur et éviter de plonger les éleveurs cantaliens dans des difficultés plus grandes encore.

Accueilli par Florian Morelle et son équipe à Maurs, je suis revenu au plus près des projets de la commune comme je m’y étais engagé. Cette commune phare de la châtaigneraie cantalienne symbolise les ambitions et les problématiques des communes de cette taille (plus de 2000 habitants) qui doivent faire face à des charges de centralité importantes et qui ont de nombreux projets à conduire : habitat, maison de santé, visibilité de son aménagement en lien avec le projet de la RN122, conventionnement au titre du medico- social… L’opportunité de répondre à l’appel à projets « Petites villes de demain » pour bâtir un cadre de cohérence et mobiliser des moyens de tous les financeurs. Etat et collectivités territoriales, au services d’une vision du territoire, a été au cœur des échanges.

Merci pour l’ouvrage dédicacé sur Maurs la Jolie, avec un clin d’œil au jeune maire du conseil consultatif des jeunes de 2002 qui n’était autre que Florian! Un vrai encouragement pour tous les jeunes en faveur de l’engagement citoyen!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Contact permanence
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac
Contact
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac