En circonscriptionVisite de chantier de l’opération « Vivacité » qui fait partie d’un programme plus vaste de renouvellement urbain du quartier de Marmiers à Aurillac.

10 septembre 20210
🏢 Le Quartier de Marmiers regroupe 1013 habitants logés en majorité dans des ensembles « HLM » des années 60/70. En 2015, un contrat de ville a été signé par les partenaires locaux afin de proposer une transformation profonde du quartier et d’enrayer les mécanismes de ségrégation, notamment en développant la mixité sociale et fonctionnelle. Le contrat de ville défini des orientations stratégiques reposant sur 3 piliers : l’emploi et le développement économique, la cohésion sociale, le cadre de vie et le renouvellement urbain.
🔃 Afin d’insérer le quartier dans une démarche de renouvellement urbain, le quartier prioritaire de Marmiers a également été retenu au titre des quartiers d’intérêt régional pour bénéficier de crédits du Programme de Renouvellement Urbain d’intérêt Régional (PRIR), bénéficiant de 4,46 M€ de subventions de la Région Auvergne Rhône Alpes.
Le projet de renouvellement urbain vise à changer l’image du quartier en améliorant le cadre de vie des habitants. Il est établi selon un scénario dit « parc habité ». Il s’agit de réaliser un écoquartier autour d’un parc central incluant des équipements sociaux/culturels destinés aux habitants du secteur, avec un rayonnement plus large en complément de l’ANRU, de la Ville, de la CABA et de Cantal Habitat en particulier.
🏡 Le projet Vivacité se situe sur le quartier de Marmiers qui a été défini par l’Etat comme « quartier prioritaire » au titre de la politique de la ville en 2014 et intégré au Programme de Renouvellement Urbain d’intérêt Régional.
Le projet Vivacité consiste à repositionner le centre social de Marmiers au cœur de son territoire d’influence, au sein des locaux de l’ancienne école de Marmiers.
En effet, suite à la fermeture en 2015 de l’école de Marmiers, la commune d’Aurillac a souhaité créer sur ce site un équipement public de proximité où sera notamment réimplanté le centre social de Marmiers. S’ajouteront des dimensions associatives, culturelles, sportives, numériques et artistiques. Construit avec et pour les habitants et usagers du quartier, ce nouvel équipement, qui pourrait être qualifié de « pôle socio-culturel » .
🏚 Les bâtiments de l’école primaire accueilleront le centre social de Marmiers ainsi que la Direction Animation et Vie de Quartier de la ville. Sera adjointe à ces bâtiments la construction d’une salle multiactivité pouvant accueillir notamment des concerts (400 personnes debout). Dans le bâtiment de l’école maternelle se trouvera un pôle associatif.
Ce projet sera complété par la création d’un city stade. Cet équipement sportif de proximité, créateur de lien social, trouvera sa place aux abords de l’ancienne école.
Par ailleurs, le site s’intègrera au cœur du poumon vert du quartier (square Jara et son extension) avec une attention particulière portée à la connexion de ce site au reste du quartier, notamment par des voies de mobilité douce.
Ainsi il est prévu le développement de circulations douces et d’espaces verts, notamment dans la cour de l’ancienne école afin de permettre la création d’une trame verte à travers le quartier.
Un autre point clé consistera à créer un parvis arboré devant l’actuelle entrée de l’école maternelle, qui servira d’interface entre les différents espaces : centre social, pôle associatif, et pôle commercial.
🔵 La Région a soutenu ce projet essentiel pour Aurillac. Cela répond à notre vision pragmatique et efficace dans l’accompagnement des territoires. Il importe toutefois de veiller à la bonne intégration du projet dans son environnement et à son appropriation par les habitants. La remodélisation du quartier et de l’habitat a un impact humain et affectif qu’il ne faut pas ignorer et doit être accompagné.
🔵 Enfin, il conviendra de répondre à l’avenir à trois approches complémentaires indispensable pour permettre le plein succès de telles opérations :
🔹Disposer d’une vision d’ensemble, d’une approche géographique globale, intégrant le logement, l’école, la santé, l’économie, la mobilité… pour donner confiance à tous les acteurs,
🔹Diversifier la palette d’outils: les subventions sont dangereuses car temporaires, l’ingénierie est nécessaire et doit être pérenne, la fiscalité locale doit retrouver du sens…
🔹Décentraliser, simplifier et différencier vraiment : le projet de loi 3DS est encore limité et même ce qu’il énonce est déjà loin de la vérité du terrain.
🔵 Des chantiers auxquels il faut très vite répondre pour réinventer un mode de vie et retrouver la confiance de nos concitoyens.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Contact permanence
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac
Contact
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac