Au SénatSécurité, Liberté et Fraternité : les 3 mots clés de la semaine sénatoriale.

31 mars 20210
⭕️ Sénateurs et députés se sont entendus hier au soir sur la #PPLSécuritéGlobale. Cette CMP (Commission Mixte Paritaire) conclusive est une victoire pour le Sénat dont près de 80% des amendements ont été retenus. Elle démontre la force du bicamérisme et sa capacité à trouver un juste équilibre sur des sujets essentiels. La rédaction de l’article 24 a ainsi pu être validée en sauvegardant la liberté de la presse et en protégeant les forces de l’ordre et leurs familles. Des avancées pour les polices municipales et les usages numériques ont notamment pu être prises en compte au service de la sécurité de nos concitoyens.
⭕️ Début cet après-midi de l’examen #respectprincipesrepublique. Quatre ministres présents au banc pour l’ouverture des débats dont l’orientation initiale était de lutter contre le séparatisme, dans l’esprit du discours des Mureaux du President de la République, pour faire avancer notre état de droit, notre sécurité et lutter contre l’islamisme radical. Le Sénat accompagnera bien-sûr tout ce qui peut permettre de lutter contre le terrorisme et défendra la neutralité du service public, l’engagement républicain des associations, la protection des personnes et en particulier des femmes, le renforcement de plusieurs mesures en faveur de la laïcité et la sauvegarde de la liberté, en particulier celle de l’instruction en famille, qui ne doit pas être davantage encadrée au détours de cet article 21 dont je voterai la suppression.
« Est-ce que le courage est au cœur de ce texte? »
Il en manque encore pour aller au bout des choses, au fond des choses : le séparatisme islamique vient du communautarisme, de nos manquements à la promesse de l’assimilation. Le « en même temps » limite là aussi la portée de ce texte qui risquait de faire des dégâts collatéraux, le Sénat le corrigera.
Veillons donc sur nos libertés et « armons » notre République, renforçons son arsenal pour la sauvegarder. Cette loi n’y suffira pas mais pour autant nous ne pouvons renoncer à ce combat politique. La République est au-dessus de toutes les communautés car elle est fondée sur l’unité de la nation. La France est un creusée.
Nous devons défendre la République car elle est menacée !
Le Sénat va donc renforcer notre arsenal législatif avec les améliorations apportées au texte pour assurer la sécurité de chacun, pour lutter contre l’islamisme politique radical, sans aucune remise en cause de la loi de 1905 sur la liberté des cultes.
⭕️ La crise sanitaire va conduire le Gouvernement à revenir très vraisemblablement devant le Parlement cette semaine #constitutionart50|1 pour solliciter un vote de confiance. Attendons le verdict du fameux conseil de défense sanitaire et des annonces du President Macron…
Cela fait un an que nous n’avons pas su renforcer notre arsenal sanitaire et hospitalier et que nous n’avons su que confiner et réduire les libertés. Alors oui, nous devons vivre avec le virus en attendant de vivre sans, en étant responsables et assurés d’une réponse vaccinale enfin opérante, d’abord pour tous ceux qui sont en première ligne, notamment pour permettre à nos enfants d’aller à l’école. Comme Philippe Bas l’a rappelé en réunion de groupe, la tenue des élections départementales et régionales ne saurait être remises en cause alors même que le Gouvernement nous promet 30 millions de francais vaccinés en juin.
Depuis un an, chacune des marches dans la lutte contre le virus a été loupée par le Gouvernement, il n’est pas possible pour le Senat de lui reconduire une confiance aveugle. Chaque fois qu’il s’est agit de donner des moyens, le Senat l’a fait. Mais qu’en a fait le Gouvernement? Qu’a-t-il écouté? A-t-il fait confiance aux élus? Nous devons tout faire pour vacciner au plus vite et continuer à respecter les gestes barriere. Ensuite, il nous appartiendra de tirer les leçons d’une gestion centralisée, autocratique et bureaucratique.
Pour l’heure, il importe de ne pas ajouter une crise démocratique à une crise sanitaire, économique, sociale et psychologique. Il en va de la liberté de tous et de chacun.
⭕️ Avec quelques collègues, Rencontre avec le Président du Sénat, #GérardLarcher, six mois après mon élection, pour échanger librement sur l’action parlementaire et les perspectives. Le Président Larcher a toujours une écoute attentive et bienveillante, et sait faire partager avec modestie son expérience parlementaire précieuse et toujours éclairante. Il est aujourd’hui un véritable garant de notre démocratie. Merci à lui pour sa confiance, son soutien et son humanité. Un grand moment de fraternité !
⭕️⭕️⭕️ #Sécurité pour tous nos concitoyens qui acceptent nos principes républicains protecteurs et émancipateurs – #Liberté pour tous, liberté individuelle et collective, liberté pour nos citoyens responsables et républicains – #Fraternité à retrouver, à reconstruire, au sein de la société et dans notre relation à l’autre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Contact permanence
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac
Contact
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac