En circonscriptionPlan régional de santé : 100 millions d’euros pour un meilleur accès aux soins.

18 mars 20220
🔷 La Région a fixé parmi ses priorités du mandat la santé, en lien avec l’actualité récente qui l’a conduite à engager des actions pour protéger les habitants et répondre aux enjeux de l’accès aux soins en proximité.
Rappelons d’abord que la santé est totalement hors du champ de compétence de la Région, mais qu’il s’agit d’une priorité pour les habitants, ce qui nécessite et justifie l’engagement sans précédent de la Région.
🔷 Depuis 2016, de nombreuses actions ont déjà été engagées par la Région pour lutter contre les déserts médicaux : maisons de santé, accompagnement des étudiants, soutien aux hôpitaux de proximité, innovation dans la santé… La Région soutient également la recherche et le développement économique et industriel de ce secteur. Enfin, la Région, forte de sa compétence en matière de formations sanitaires et sociales, joue un rôle majeur dans le secteur.
Elle a aussi su, durant la crise sanitaire, mettre à disposition des équipements de protection individuels pour les personnels en première ligne, sécuriser les dispositifs de sortie de crise, proposer une campagne de dépistage, accélérer la vaccination, mobiliser les étudiants au service des soignants…
🔷 En session, nous avons adopté ce 18 mars notre nouveau programme régional en faveur de la santé, bâti en concertation avec l’ARS et avec un avis très favorable du CESER.
Les inégalités d’accès aux soins demeurent au cœur des préoccupations de chacun et la priorité de l’action régionale sera centrée sur cette question, dans la limite des possibilités d’intervention de la Région.
🔹Axe 1 : Ramener des médecins dans nos territoires :
📎Améliorer la présence sur nos territoires de médecins généralistes et de professionnels paramédicaux en favorisant le recrutement des médecins généralistes et leur emploi sous statut salarié (La Region va directement embaucher des médecins salariés pour répondre aux besoins du territoire), en confortant l’incitation des étudiants en médecine à pratiquer leurs stages dans les territoires prioritaires, en encourageant et facilitant la primo-installation en zones prioritaires, en soutenant le travail des infirmiers et des sage-femmes.
📎Faciliter l’accès aux spécialistes : avec deux expérimentations autour des consultations mobiles et de la permanence de consultations spécialisées.
🔹Axe 2 : Des soins de proximité au plus près des habitants :
📎Conforter le maillage du territoire régional en maisons et centres de santé (subvention portée à 250.000 € avec un taux maximum de 50%).
📎Soutenir le réseau des officines en milieu rural (aide à l’investissement en zone très rurale).
📎Proposer une nouvelle offre pour les soins non programmés (réflexion engagée pour soutenir ce type de réponse susceptible de décharger les urgences).
🔹Axe 3 : Avoir des centres hospitaliers de proximité dotés d’équipements modernes dans tous nos territoires :
📎La Région soutiendra les investissements dans les hôpitaux de proximité publics ou privés à but non lucratif, mais aussi les projets immobiliers hospitaliers, les projets liés au bien-être et à l’amélioration de l’hébergement des soignants. De manière exceptionnelle les projets des cliniques privées pour l’acquisition de matériel pourront aussi être soutenus.
🔹Axe 4 : Favoriser la prévention et l’accès de tous les habitants à la santé et au bien-être :
📎Agir dans la lutte contre les Papillomavirus Humains.
📎Conforter la prévention et promouvoir la santé, notamment auprès des jeunes.
📎Agir dans tous les domaines qui participent à la santé et au bien-être des habitants : Santé et environnement (priorité à la qualité de l’air), Santé et bien-être grâce au sport (soutien aux investissements publics et aux clubs), Santé des jeunes et des étudiants, Accès des personnes en situation de handicap à la santé, Le tourisme thermal au service de la prévention de la santé et du bien-être pour tous (lancement d’un second plan thermal), Un programme culture et santé dans les établissements de santé du secteur hospitalier ou médico-social.
🔹Axe 5 : Soutenir la formation, l’innovation et le tissu industriel du secteur de la santé :
📎Former des professionnels de santé adaptés aux besoins des territoires et aux évolutions societales.
📎Accélérer le déploiement de la télémédecine et de l’innovation au bénéfice de tous les habitants.
📎Relocaliser la production de médicaments et de dispositifs médicaux stratégiques.
📎Accompagner les problématiques spécifiques de la filière industrie de la santé.
📎Créer un pôle d’excellence mondiale en immuno-infectiologie pour contribuer à la souveraineté sanitaire française.
📎Dynamiser la recherche et l’innovation en santé pour répondre aux grands enjeux du bien-être et de la santé.
📎Assurer l’ancrage international de la Région en santé en accueillant l’Académie de l’OMS.
🔷 A ce titre, une enveloppe financière de 100 M€ sur 6 ans a été adoptée pour mettre en œuvre les axes 1 à 4 de cet ambitieux programme. Cela constitue un effort sans précédent.
🔷 Enfin, en marge du vote de ce plan régional mais en lien direct avec celui-ci, je veux rappeler ici ma proposition de loi (PPL) qui date du 8 juin 2021, visant à lutter activement contre les déserts médicaux et qui fut la première à proposer deux mesures contraignantes : la quatrième année d’internat post doctorat en territoire et le conventionnement sélectif. La première proposition a depuis etait largement reprise dans les projets de la plupart des candidats aux présidentielles (Valérie Pecresse et Emmanuel Macron en particulier), et je m’en réjouis, et dans une nouvelle PPL du Président du groupe au Sénat, Bruno Retailleau. J’espère que cette orientation va très vite aboutir, dès le début de la prochaine législature, même si Olivier Veran, que j’avais interpelé au Sénat, l’avait alors rejetée. Je crois en effet que par-delà les accompagnements que les collectivités peuvent mettre en place, il convient de faire évoluer notre législation pour permettre à chaque français un égal accès aux soins.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Contact permanence
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac
Contact
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac