Points de vueParlons Vrai chez Bourdin : La dette publique

19 décembre 2022

🎤🔴 Parlons Vrai chez @JJBourdin_off Sud Radio.

📢 La #dette publique atteint un nouveau record historique : qui va payer ?
🗣 Avec @SautarelS, sénateur @lesRepublicains, Christian de Boissieu, vice-président du @Cercle_eco et @pascaldelima, chef économiste @CGI_Consulting

💬 Avant de débattre sur la dette publique et l’inflation, les dépenses publiques et le pouvoir d’achat, nous avons bien sûr partagé avec Christian de Boissieu, économiste passionné de football, Pascal Delima et Jean-Jacques Bourdin, nos impressions au lendemain de cette incroyable finale de coupe du monde. Une finale qui restera dans les mémoires même si le sort n’a au final pas été favorable à la France. Ne retenons que le meilleur qui est aussi un formidable moment de cohésion nationale justifiant pleinement la présence du Président de la République, même si la scène des vestiaires aurait gagné à être hors caméra… De nombreux français ont aussi besoin de soutien et la verticalité déjà trop présente ne peut pas conduire à ce que le chef de l’Etat soit aussi manager de l’équipe de France! Sa responsabilité, celle de la France, est désormais de bien préparer la France à l’accueil de la coupe du monde de rugby en 2023 et des JO en 2024. Avec des victoires à la clé!

💬 Certes, nous avons perdu mais une chose est sûre : au foot, au rugby, au hand, au basket, au volley, nous avons de grandes équipes. La France est la plus grande nation de sports collectifs au monde. 🇫🇷 🇫🇷 🇫🇷 Un beau pied de nez à l’individualisme ambiant…

💬 Sur les salaires, le soutien au pouvoir d’achat et la lutte contre l’inflation, la sortie du « quoi qu’il en coûte » dont nous n’avons plus les moyens, exigent des réformes systémiques pour rendre la dépense publique plus efficace et renforcer la valorisation du travail.

💬 Sur la dette publique qui nous assomme, parce que nous sommes entrés dans les crises sanitaires et énergétiques plus affaiblis que nos voisins, parce que l’Etat emprunte pour son fonctionnement et sa dépense sociale et non pour investir dans nos infrastructures et nos services publics, nous devons réagir face au mur de la dette (3000 milliards d’euros! 113% du PIB!) qui se dresse et qui fait déjà de la charges de la dette le deuxième poste budgétaire de la nation (près de 60 milliards d’euros) … Faute de quoi, nous risquons une double impuissance : celle de devoir consacrer tous nos efforts au remboursement et non à la rénovation de nos infrastructures et au financement de la transition climatique pourtant indispensable… et encore accroître notre pression fiscale qui est déjà la deuxième la plus importante d’Europe après le Danemark !

💬 En 2023, l’Etat dépensera en direct environ 500 milliards d’euros, qu’il financera à hauteur de 270 milliards d’euros par emprunt, avec seulement 27 milliards de de dépenses d’investissement ❗️Heureusement que les collectivités territoriales ne sont pas gérées ainsi. C’est pourquoi je redis que c est d’abord à l’Etat et à l’Etat central à faire des efforts!

💬 La dette est un sujet qui nous concerne tous et que désormais nous ne pouvons plus ignorer faute de quoi nous risquons de paralyser le pays, même si nos créanciers nous font encore confiance.
J’ai proposé deux pistes de réformes :
📌 La remise en cause des 1244 agences d’Etat qui comptent 460.000 agents et coûtent 80 milliards d’euros par an,
📌 Les dépenses fiscales et sociales qui représentent plus de 130 milliards d’euros par an.

🎤 Retrouvez l’émission en podcast:
https://youtu.be/b9oUUgbIs3c




Contact permanence
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac
Contact
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac