En circonscriptionJournée sur le terrain en Châtaigneraie cantalienne : Senezergues, Junhac, Labesserette, Lapeyrugue.

29 avril 20220
Début de journée à Senezergues, à l’invitation de Leon Perier, Maire de cette commune pleine de charme qui a su parfaitement préserver son cadre de vie.
Entourés de quelques membres de l’équipe municipale, nous avons abordé l’actualité nationale et les projets de la commune.
Au lendemain des élections présidentielles, chacun perçoit bien l’appel lancé par les électeurs ruraux auquel il nous appartient désormais de répondre collectivement.
🩸Deux projets majeurs sont engagés ou en perspective au niveau de la commune en complément des investissements classiques sur ses réseaux :
📍L’aménagement de la traverse du bourg, avec une partie chaussée, mais aussi sécurisation et élargissement de la voie, réalisation de murs de soutènement…. La commune attend la réponse du Conseil départemental quant à sa prise en charge et présente en particulier une demande de financement auprès de la Region au titre du Bonus Ruralité. Je vais la suivre avec attention.
📍La réflexion engagée sur la réhabilitation d’une grange en logements pour répondre aux besoins des personnes âgées mais aussi à des besoins de logements intergénérationnels, en complément des six logements locatifs que détient déjà la commune. Ce projet doit faire l’objet d’un APS pour en préciser la portée et le montant avant d’être présenté aux différentes politiques contractuelles, dont le Contrat Region si possible.
🩸Nous avons aussi largement échangé sur les préoccupations de la commune au niveau de l’eau, des déchets et de l’urbanisme qui sont les trois sujets d’inquiétudes majeurs de toutes nos collectivités rurales. La commune s’inquiète aussi de la situation du château de Senezergues qui souffre d’un manque d’entretien par ses propriétaires actuels alors qu’il constitue un des joyaux de la commune. Enfin les préoccupations liées à la situation de l’agriculture et à ses structures actuelles ont permis un échange de vue assez partagé sur la nécessité d’inventer un nouveau système responsable et vertueux permettant une valorisation qualitative de nos productions et une meilleure maîtrise par les agriculteurs eux-mêmes.
🩸Merci à Léon et à ses collègues pour ce temps d’échange agréable et constructif dans un cadre convivial.
Remise à plusieurs reprises, cette rencontre en mairie de Junhac a enfin pu se tenir ce jeudi. Autour de Christian Guy, Maire, et d’une grande partie de son conseil municipal, nous avons partagé là aussi les préoccupations du moment, les interrogations et les projets de la commune.
🩸Parmi les inquiétudes les plus vives, figurent ici aussi la mise en place de l’objectif de Zéro Artificialisation Nette (ZAN) des sols qui risque d’annihiler tout développement de nos communes rurales. J’ai pu rappeler les modalités et les échéances en invitant les communes à faire remonter leurs besoins au niveau des SCOT pour revendiquer davantage de souplesse au niveau des surfaces autorisees.
🩸La commune est aussi très attachée au maintien de l’exercice de sa compétence « eau ». J’ai rappelé ma position en la matière qui tend à faire prévaloir le maintien de l’exercice de cette compétence au niveau communal. Nous attendons les décrets d’application pour envisager les possibilités existantes au niveau de syndicats intercommunaux qui pourraient permettre de garder une maîtrise locale.
🩸La question de l’école : le maintien du RPI en place avec Sansac et Labesserette ne doit souffrir d’aucun débat et le maintien de tous les niveaux du primaire en proximité est essentiel.
🩸Les questions de la fibre et de la téléphonie mobile restent encore prégnantes dans la commune et doivent trouver des réponses en particulier au niveau du New Deal.
🩸Le sujet du regroupement de commune ne semble plus faire l’objet de pression particulière de la part de l’État et on ne peut que s’en réjouir. La course à la taille pour l’intercommunalité en particulier n‘a pas été un réel succès et ne doit plus être une priorité. Au contraire il convient de redonner des moyens et des prérogatives aux communes.
🩸Les projets de la commune concernent l’amélioration de la performance énergétique de ses bâtiments, la gestion de l’eau et l’amélioration de son réseau routier.
🩸Vincent Descoeur, Député, nous a rejoint pour partager les attentes et les préoccupations de la commune. Comme moi il a réaffirmé son attachement à défendre la ruralité et à équilibrer une action gouvernementale trop souvent insuffisamment à l’écoute de nos territoires ruraux et de ceux qui y vivent.
🩸Merci à Christian et à son équipe pour leur accueil et le partage d’un moment de convivialité à l‘auberge de la Normandie.
Claude Delmas, Maire de la commune, et son deuxième adjoint, m’ont accueilli pour me présenter les projets et les réalisations de la commune.
🩸Nous nous sommes rendus sur place pour visiter le chantier de l’atelier communal dans le prolongement du lotissement qui se remplit bien. Le projet financé par l’Etat, la Région et le Département, a hélas enregistré comme d’autres un surcoût qui ne pourra (hélas) pas être pris en compte dans le cadre des subventions déjà attribuées. Cette question représente aujourd’hui avec l’inflation que nous connaissons une véritable préoccupation et devra faire l’objet d’un nouvel examen pour voir si nous ne pouvons pas y répondre de meilleure façon.
🩸Les sujets de la gestion de l’eau et du maintien de l’école sont au cœur de l’action de la commune en lien avec ses voisines. Le dossier de la télésurveillance du réseau d’eau financé dans le cadre de la DETR 2022 pourrait faire l’objet d’un ajustement si cela était possible à l’automne pour prendre en compte son coût réel. D’autres investissements sur l’église et la voirie seront prochainement présentés.
🩸J’ai redit là comme dans toutes les communes de notre département ma disponibilité à leur service pour accompagner leurs projets et soutenir leurs initiatives.
🩸Merci à Claude et à Clément pour la qualité de notre échange et le cadre amical dans lequel il s’est inscrit.
Terminer l’après-midi à Lapeyrugue avec le soleil et la superbe vue sur l’Aveyron et le Goul, permet de mesurer la chance qui est la nôtre de vivre dans notre magnifique département du Cantal, aux paysages si variés et surtout aux habitants si attachants. Cela vient encore renforcer notre détermination collective à nous battre et à défendre cette ruralité qui est une richesse pour notre pays et qui ne doit plus être ignorée.
🩸Colette Froment et une partie de son équipe municipale, et notamment Raymond Froment, ancien Maire, m’ont donc accueilli avec beaucoup de chaleur à la mairie pour un échange très large et très riche autour de l’actualité nationale et locale.
🩸Enseignements de l’élection présidentielle, situation de l’agriculture, relations avec l’intercommunalité, gestion de l’eau, offre de santé… ont ainsi occupé nos échanges.
🩸Nous avons aussi partagé les principaux projets de la commune :
📍Travaux sur les chemins communaux en cours de réalisation pour plus de 100k€,
📍Travaux à venir à la mairie (changement des huisseries) et rénovation du logement locatif en particulier avec changement de la chaudière.
Ce dernier projet pourrait notamment bénéficier du Bonus Ruralité de la Région.
🩸Ces rendez-vous sur le terrain sont des moments précieux qui permettent de mieux comprendre les enjeux et les attentes de chacun. Nous avons terminé avec beaucoup de convivialité autour d’un verre et d’un gâteau maison qui montre une fois encore la richesse des relations humaines de nos territoires. Merci.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Contact permanence
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac
Contact
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac