En circonscription🔵🔵🔵 Session du Conseil régional Auvergne Rhône-Alpes.

15 octobre 2021
🔵 Après un hommage à Samuel Paty, un an après son lâche assassinat, la session du Conseil régional qui se tient sur ces deux jours à Lyon a débuté par le traditionnel débat d’orientation budgétaire (DOB). Je partage ici, outre ce dossier central , quelques uns des rapports majeurs examinés au cours de cette session.
1️⃣🔷 DOB 2022 :
La Region a protégé ses habitants et ses entreprises durant la crise sanitaire. Elle a notamment mobilisé 131M€ en faveur des professionnels de santé et de la protection des habitants. Elle a aussi conduit une action forte pour aider les entreprises et soutenir les investissements dans les chantiers : 300M€ d’aides directes, 552M€ de prêts, 410M€ de bonus relance.
Ces interventions ont été réalisées sans dégrader l’épargne brute qui demeure stable à hauteur de 760M€, un taux d’épargne de 25%, et une capacité de désendettement de 3,1 ans.
Ainsi la Région peut mettre sa bonne gestion au service de la relance et préparer l’avenir. C’est autour de 5️⃣ priorités que la Region propose d’agir dans le cadre de ses orientations budgétaires pour 2022 :
🔹 La santé : prévention (vaccination, Pass’Region jeunes, soutien aux associations); formation des professionnels de santé (IFSI, bourses étudiants et jeunes médecins); lutter contre les déserts médicaux (Maison de santé, réseau de centre de consultations mobiles, soutien aux hôpitaux de proximité).
🔹 Ramener des emplois, Relocaliser, Donner une préférence régionale : plan de relocalisation, fonds souverain, charte de la préférence régionale, accès privilégié aux marchés publics, priorité aux produits locaux pour l’agriculture.
🔹 Garantir la sécurité des habitants: soutien aux communes (cameras, équipement des polices municipales, investissements pour les CSU, boutons d’alerte commerçants et artisans); dans les transports (hausse de la police ferroviaire, videoprotection, expérimentation de la reconnaissance faciale); dans les lycées (brigade régionale, lutte contre le harcèlement scolaire, videoprotection).
🔹 Agir et investir pour la jeunesse : investissement dans les lycées (investissements dans les lycées publics et en faveur de l’enseignement agricole, ouverture de 7 nouveaux lycées); valoriser l’apprentissage (atteindre 60000 apprentis sur le territoire régional, accompagner les CFA, aider à l’équipement des apprentis, lutter contre le décrochage et soutenir l’orientation).
🔹 Un modèle d’écologie positive : des investissements au service de l’environnement et de l’emploi (montagne, économie circulaire, énergie renouvelable et filière hydrogène, rénovation énergétique des bâtiments); la qualité de vie comme priorité (voies vertes et vélo routes, Lyon – Turin et fret ferroviaire, zéro enfouissement de déchets à l’horizon 2030, aucun soutien à l’éolien).
🔹Bien évidemment pour soutenir le pouvoir d’achat des familles, il n’y aura ni hausse d’impôt, ni taxe nouvelle et l’objectif de non accroissement de la dette sera sacralisé. Nous avons dans une autre délibération confirmé la stabilité de la part variable de la TICPE pour 2022. Ainsi, la Région pourra garder un niveau d’investissement élevé autour de 1,25 milliards d’euros (il était de 716 millions d’euros en 2015).
2️⃣🔷 Faire d’Auvergne Rhône-Alpes la première montagne durable d’Europe – Plan Montagne 2 – : 100 millions pour la montagne.
Ce plan comprend 7️⃣ volets d’action adoptés par l’Assemblée plénière :
🔹Accompagner les projets des stations en matière de transition énergétique et de développement durable (10M€).
🔹 Diversifier l’offre touristique été comme hiver (15M€).
🔹 Pérenniser la saison hivernale en sécurisant l’enneigement (30M€).
🔹 L’apprentissage du ski et la découverte de la montagne pour tous les élèves de la Région (6M€).
🔹 Améliorer l’offre d’hébergement des centres de vacances en montagne (10M€).
🔹 Accompagner les petites stations (5M€ qui ont été déplafonnés par amendement).
🔹 Soutenir les projets d’ascenseurs valléens (20M€) : transport des piétons jusqu’aux stations.
Par delà ce plan, la montagne bénéficie aussi des actions économiques. De même, la Région accompagne aussi les communes de montagne, valorise l’excellence de la montagne à travers les grands événements sportifs, soutient l’activité touristique et défend l’agriculture de montagne et le pastoralisme en particulier.
3️⃣🔷 Plan de retour au travail : 100 millions d’euros pour recruter dans les secteurs en tension.
Le taux de chômage de la Rehion est de 7,3%, représentant 400.000 demandeurs d’emplois. Par ailleurs, environ 150.000 offres d’emplois ne trouvent aujourd’hui pas preneur. Le plan régional adopté pour faciliter le retour à l’emploi comporte 5️⃣ volets d’action :
🔹Identifier et référencer les offres d’emploi non pourvues sur l’ensemble du territoire régional : recenser les besoins des entreprises sur la plateforme régionale « Nos Talents Nos Emplois » pour en faire une interface unique en France.
🔹 Promouvoir les métiers en tension et mieux informer sur leurs débouchés : bus de l’orientation, jobs dating, accompagnement spécifique au recrutement de 1000 personnes le secteur de l’hôtellerie-restauration. D’autres actions spécifiques suivront dans les secteurs du bâtiment, de l’industrie, du numérique, des services à la personne, dz l’agriculture.
🔹 Former tous les publics vers ces métiers : aucun refus de formation permettant d’aller vers les métiers en tension indépendamment de l’âge. Sur le modèle du Campus du Numérique à Charbonnières, d’autres écoles de formation dédiées aux métiers en tension seront développées : techniciens de laboratoire par exemple.
🔹 Piloter la démarche au niveau local : le plan s’appuiera sur les comités Région pour l’emploi qui existent à l’échelle des bassins d’emplois pour agir en proximité en réponse aux besoins locaux.
🔹 Approfondir la démarche « Droits et devoirs » : près de 400M€ sont consacrés chaque année en AURA à la formation par la Région et Pole Emploi. La Region va aller plus loin dans ses exigences : toute personne qui abandonnerait avant son terme la formation financée par la Région, sans raison valable, n’aura plus accès aux formations financées par la Region pendant 3 ans. Il a été proposé au Ministère du travail d’expérimenter dans notre région ce nouveau modèle pouvant aller jusqu’à un remboursement des formations en cas d’abandon. Ce dispositif nécessitera une modification législative.
Ce rapport sera débattu demain vendredi en matinée et est donc encore susceptible d’amendements.
4️⃣🔷 Une nouvelle ambition pour Gergovie.
La Region propose d’impulser un grand projet de développement pour le plateau de Gergovie et les sites Arvernes dans le Puy de Dôme afin de franchir une étape décisive dans l’avancée de ce projet en créant un groupement d’intérêt public afin d’en assurer le pilotage.
L’intérêt historique du site connu pour être un des plus anciens oppida gaulois, fondés par le peuple des Arvernes au cœur de leur territoire, est certain. C’est aussi le lieu de la bataille qui entraîna la victoire de Vercingetorix face aux troupes de Cesar. Sa valorisation constitue un enjeu historique et touristique fort.
L’initiative de la Region doit permettre de mobiliser l’Etat, le Département, la communauté de communes Mond’Arverne et de Clermont Auvergne Métropole.
On va enfin savoir où se trouve Alesia pour répondre à Uderzo !
5️⃣🔷 Dotation globale de fonctionnement 2022 pour les lycées publics.
🔹89,5M€ seront consacrés au fonctionnement des lycées en 2022, soit une stabilité des moyens consacrés par la Région aux lycées malgré la baisse des ressources de fonctionnement de la Région.
Le dialogue de gestion mis en place permet un meilleur pilotage avec un fonds de roulement de 116 jours pour les lycées regionaux, bien au dessus des normes de gestion recommandées pour les lycées qui se situent à 45 jours.
🔹La mise en place des mesures exceptionnelles durant la Covid pour 6M€ ainsi que les investissements réalisés par la Region pour les purificateurs d’air et les capteurs de CO2 ou les investissements informatiques complémentaires spécifiques notamment ont permis de répondre aux besoins exceptionnels, sans solliciter un financement direct des lycees. Le fonds régional d’accompagnement sera maintenu pour répondre aux besoins qui pourraient se présenter dans les établissements les plus fragiles.
Contact permanence
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac
Contact
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac