En circonscription🌲🌲🌲Albepierre-Bredons : une commune à fort potentiel et pleine de projets.

5 octobre 20210
🌲Merci à Xavier Fournal, Maire d’Albepierre-Bredons, pour son accueil dans sa mairie. Maire très actif, salarié du privé, ce qui reste encore une difficulté pour se libérer afin de répondre à l’ampleur de l’engagement public local (commune, communauté, syndicats..), Xavier, jeune Maire mais élu déjà expérimenté, dispose d’une vision claire des enjeux de sa commune de montagne qui dispose d’une attractivité 4 saisons.
🌲Il y a d’abord les incontournables, les dossiers contraints auxquels il faut faire face :
🌱L’assainissement encore à terminer en semi-collectif du village d’Auzolles qui nécessite des financements à mobiliser pour un projet de l’ordre de 100.000. €.
🌱L’assainissement à réaliser du bourg : diagnostic en cours qui devrait permettre une contribution de l’Agence de l’eau.
🌱La réalisation d’un programme de voirie communale toujours exigeant en zone de montagne.
🌱L’adduction d’eau, gérée en régie par la commune, qui nécessite après le travail réalisé sur les captages des interconnexions et le renforcement de la desserte du haut de la commune (projet de l’ordre de 90.000 €).
🌱Les travaux conséquents en cours de réalisation de l’église remarquable de Bredons, édifice classé, pour lequel déjà deux tranches de travaux sont engagées pour près de 900.000 € pour lesquelles le financement du Département doit être confirmé en complément de ceux de l’Etat et de la Région. Une troisième tranche de reprise de la toiture de 300.000 € doit être engagée au regard de ce qui a été identifié comme besoins complémentaires, et pour laquelle, outre la question financière, une réponse juridique est recherchée pour traiter le dossier par avenant au marché initial.
🌲La commune dispose d’un bar-restaurant, epicerie, véritable lieu de vie en cœur de bourg. Elle souhaite anticiper une future cessation d’activité des gérants actuels pour assurer la pérennité de l’activité et envisager la réouverture des chambres de l’hôtel aujourd’hui fermées afin de répondre aux besoins de la clientèle. En complément, une recherche de repreneur est en cours pour l’hôtel 3* du bourg dont les propriétaires actuels partent en retraite. La commune pourrait avoir une action pour faciliter la reprise si murs et fonds devaient être scindés. Pour l’heure, la recherche active d’un repreneur est engagée par les propriétaires. Albepierre à la chance de disposer de 25 gîtes sur la commune, dont un communal. Le sujet du grand buron de Prat de Bouc à requalifier pour une destination à préciser est aussi dans l’actualité d’un conseil municipal qui a su élargir les responsabilités de ses membres. La rénovation du vieux buron d’altitude, un des plus anciens du Cantal, est amorcée avec notamment le soutien de la Fondation du patrimoine avec une finalité et une gestion qui restent encore à préciser.
🌲La commune a aussi la chance de disposer d’une vaste forêt domaniale et d’une forêt sectionale dont la gestion interroge. Les 300 ha d’estive collective en biens de section sont gérés de manière consensuelle. Cette situation patrimoniale pénalise de manière souvent incompréhensible la commune quant au niveau de ses dotations qui sont dérisoires par rapport à d’autres communes comparables. Le côté non incitatif des efforts faits par les communes pour développer leurs ressources propres, comme les nouveaux critères de calcul de la richesse des communes, ne manquent pas d’interroger et devront demain être pris en compte dans une future réforme des finances publiques locales.
🌲La téléphonie mobile reste une source d’insatisfaction forte, avec un pylône New Deal promis et toujours pas réalisé. Le cœur du bourg n’est pas couvert et les travaux faits sur Prat de Bouc pour couvrir les pistes ne répondent pas aux mêmes enjeux. Je vais m’assurer de la bonne prise en compte de ce besoin dans la programmation 2022.
🌲Enfin, le renouvellement de l’exploitation de la carrière des Cunes, qui recèle d’une pierre locale très intéressante pour nos constructions mais aussi pour des projets de développement économique plus éloignés, doit trouver un nouveau cadre réglementaire. Le terme de l’exploitation précédente est atteint et à cette heure aucune clôture d’exploitation n’a été réalisée pour permettre à la commune de valoriser cette ressource de manière satisfaisante. Un échange avec les services de l’Etat est programmé très prochainement pour y palier.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Contact permanence
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac
Contact
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac