En circonscription🇫🇷 Cérémonie de Soubizergues : Hommage aux 25 hommes fusillés par les troupes allemandes le 14 juin 1944.

17 juin 2022
🇫🇷 La traditionnelle cĂ©rĂ©monie de commĂ©moration en mĂ©moire des 25 victimes de Soubizergues, il y a 78 ans, s’est tenue ce mardi 14 juin 2022 Ă  6h00 du matin. Elle est suivie d’un temps de recueillement devant l’ancien hĂ´tel Terminus, face Ă  la gare, ancien siège de la Gestapo Ă  Saint-Flour, et d’un autre au monument du Docteur Mallet.
🇫🇷 Cette annĂ©e, c’est la première fois que les Ă©lèves du lycĂ©e de la Haute-Auvergne y participent aux cĂ´tĂ©s de ceux du collège la Vigière. Ils ont lu le poème de RenĂ©-Guy Cadou « Les FusillĂ©s de Châteaubriant », ainsi que le poème de Paul Éluard « Gabriel PĂ©ri – Au rendez-vous allemand ». JosĂ© Meyer, neveu de Raymond Winter, fusillĂ© Ă  l’âge de 21 ans, est venu spĂ©cialement d’IsraĂ«l pour ĂŞtre prĂ©sent Ă  la cĂ©rĂ©monie, accompagnĂ© de son Ă©pouse. Il est intervenu la veille devant les Ă©lèves du collège Ă  l’invitation du principal Éric Job, pour un temps d’échange particulièrement Ă©mouvant. Extrait dès quelques mots prononcĂ©s ce matin Ă  l’aube : « Le 14 juin 1944, au petit matin, la Gestapo Ă©paulĂ©e par la Milice exĂ©cuta, ici au pont de Soubizergues, au bas de ce talus, vingt-cinq otages de Saint-Flour et de Murat en reprĂ©sailles après la mort du chef de la Gestapo de Murat lors d’un affrontement. » Parmi les condamnĂ©s, certains n’avaient que seize ans ou vingt ans, parmi eux, des civils et des rĂ©sistants, d’origines et de confessions diffĂ©rentes.
🇫🇷 Rappel des faits :
« Le 8 juin 1944 au soir, Ă  Saint-Flour, les premières arrestations dĂ©butent avec celle de trois inspecteurs de la Surveillance du territoire : RenĂ© Chapoulet, Georges Badoc et Pierre Bergeret venus de Clermont-Ferrand et suspectĂ©s par les nazis d’appartenir Ă  la RĂ©sistance. Le 10 juin, la Milice et la Gestapo arrĂŞtent Ă  Saint-Flour une quarantaine d’habitants parmi lesquels trois membres de la famille Mallet : l’Ă©pouse du mĂ©decin, sa fille et l’un de ses fils, Pierre. Ces personnes sont transfĂ©rĂ©es Ă  l’hĂ´tel Terminus, siège de la Gestapo, oĂą ils sont regroupĂ©s avec les prisonniers arrĂŞtĂ©es prĂ©cedemment. Deux jours plus tard, le 12 juin, 13 prisonniers supplĂ©mentaires arrivent Ă  Saint-Flour. Ils ont Ă©tĂ© arrĂŞtĂ©s Ă  Murat par Hugo Geissler, haut responsable du Service de sĂ©curitĂ© du Reich. Ce dernier Ă©tait en mission pour rĂ©primer la RĂ©sistance particulièrement active depuis le Mont Mouchet et ses environs cantaliens. Durant les journĂ©es du 10, 11 et 12 juin le nombre total des personnes arrĂŞtĂ©es s’Ă©lève Ă  cinquante-trois dont sept femmes. Dans la nuit du 12 juin 1944, Gessler est assassinĂ© par des rĂ©sistants Ă  Murat. La nuit suivante, du 13 au 14 juin, les allemands se rĂ©unissent avec des responsables de la milice dans une des salles de l’hĂ´tel Terminus pour rĂ©gler le sort des prisonniers. Parmi tous ces otages, une liste de vingt-cinq hommes Ă  fusiller (quatre israĂ©lites, deux musulmans, des civils, des rĂ©sistants et quatre inconnus) est alors Ă©tablie par le capitaine Deck, chef de la Kommandantur, le capitaine Hartmann et le lieutenant Kross. Le 14 juin, Ă  l’aube, les vingt-cinq personnes sont donc emmenĂ©es dans deux camionnettes au pont de Soubizergues situĂ© sur la commune de Saint-Georges, Ă  deux kilomètres de Saint-Flour. Elles sont placĂ©es en rang pour ĂŞtre fusillĂ©es dans le dos avec des fusils mitrailleurs. Dès lors, les vingt-cinq corps sont alignĂ©s, Ă©tendus face contre terre. Et suivant les ordres donnĂ©s par le chef de la Kommandantur Deck, les cadavres sont inhumĂ©s sur place, l’identitĂ© de chacun ayant Ă©tĂ© inscrite sur un papier enfermĂ© dans un tube de verre et placĂ© Ă  cĂ´tĂ© de la dĂ©pouille. Un peloton de la Milice creuse une fosse pour enterrer les corps. Le mĂ©decin lĂ©giste identifie vingt corps. Le plus jeune des fusillĂ©s avait 16 ans. Les Allemands quittent Saint-Flour dans la nuit du 23 au 24 aoĂ»t 1944. »
🇫🇷 Devoir de mémoire : N’oublions jamais, commémorons et instruisons.
C’était un devoir et un honneur pour moi, au nom de la Nation, de déposer une gerbe à cette occasion en présence de nombreux élus locaux (Maires, Député, Conseillers départementaux…), mais aussi de très nombreuses personnes fidèles à ce rendez-vous de la mémoire sanfloraine et en particulier de nombreux jeunes.
Contact permanence
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac
Contact
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac