En circonscriptionRencontres de terrain : Sainte-Eulalie, Le Fau, Saint-Martin-Cantalès, Vic-sur-Cère, Omps.

13 juin 20220
J’ai été très heureux de retrouver Albert Rochette, Maire de Sainte-Eulalie, dans sa commune à la veille de l’ouverture d’une boutique d’artiste en cœur de bourg, celle de Lucie-Maria De Paloma.
Nous avons débattu largement du contexte politique actuel et des enjeux de notre société qui ne facilitent pas toujours l’engagement collectif et citoyen. Nous avons ensuite abordé les différents sujets communaux d’actualité :
📍La satisfaction de la réhabilitation complète de l’auberge « Chez Mimi » avec le soutien de la Région qui est une belle adresse tout en convivialité à découvrir les dimanches de marché mais aussi chaque jour.
📍Les préoccupations liées d’une part à la gestion de la ressource en eau pour laquelle des réflexions sont en cours afin d’assurer la desserte de la commune, et d’autre part en lien avec le méthaniseur de la zone des 4 routes, qui se situe sur la commune, afin d’améliorer la situation actuelle qui est préjudiciable et ne saurait perdurer.
📍Les avancées obtenues sur un pont communal qui après expertise et scan pourra supporter une charge de 30 tonnes et non de 8 tonnes ce qui aurait nui à l’activité agricole.
📍Le bon fonctionnement du Grand gîte de la commune qui constitue un facteur d’attractivité touristique fort.
📍Les besoins de location immobilière à l’année sur la commune qui ne dispose que de 3 logements locatifs et pourrait sans aucun doute renforcer sa population par une gestion plus dynamique de l’ensemble du bâti.
La commune a aussi engagé une réflexion pour l’accessibilité de la mairie qui pourrait être améliorée par une installation dans le bâtiment technique contigu. Cette option n’est pas activée pour l’heure au regard de son coût.
Merci à Albert pour son accueil toujours très sympathique et ses réflexions pleines de bon sens.
Temps de pause méridienne à l’auberge du Fau avec Pierre Mennesson, Maire de la commune et Président de la communauté de communes du pays de Salers. Un échange amical autour des projets de la commune qui avancent bon train, générant un vrai dynamisme au sein de cette petite commune pleine de charme, et des enjeux de la communauté pour lesquels nous aurons prochainement l’occasion de nous retrouver.
Un échange très libre sur tous les sujets d’actualité locaux et nationaux, autour des plats toujours chaleureux de Solweig et de Matthieu, #aubergedufau.
Merci à Pierre pour son engagement au service du territoire et de ses concitoyens. C’est toujours un plaisir d’échanger avec quelqu’un d’aussi compétent et si profondément humain. Amitié!
Pascal Escure, Maire de Saint-Martin-Cantales, entouré de Joëlle Laroche et Fabrice Galas, et de sa toute nouvelle secrétaire de mairie, m’a accueilli avec tout l’enthousiasme dont il fait preuve dans tout ce qu’il entreprend.
Les projets de la commune sont nombreux et génèrent un dynamisme chez plusieurs investisseurs privés qui croient au territoire. Venus du Canada, des États-Unis ou de Suisse, plusieurs acteurs ou investisseurs ont décidé de poser leurs valises à Saint-Martin, donnant ses couleurs internationales et polyglottes à ce bourg niché à quelques encablures du Pont du Rouffet. Un vrai bonheur!
Parmi les projets, citons :
📍La mise en accessibilité de la mairie et les travaux au local de chasse réalisés, et désormais l’aménagement du sol du préau pour l’accueil des manifestations.
📍Le captage d’un point d’eau au Mont pour abreuver les animaux et pour d’autres usages évitant de tirer sur le réseau d’eau potable, pour lequel la commune est membre du syndicat de la Bertrande.
📍La réalisation d’un bâtiment technique avec panneaux voltaïques permettant un amortissement sur 16 ans, pour lequel un permis de construire va être prochainement déposé.
📍Le projet conséquent de réfection de la salle des fêtes : accessibilité et performance énergétique, pour lequel la Région va être sollicitée pour assurer sa faisabilité. Je m’attacherai à accompagner au mieux cette demande.
📍Plusieurs projets touristiques au Moulin des 13 vents et au pont du Rouffet…
Avec l’ouverture d’un commerce alimentaire sur la commune et une vie associative dynamique qui va rythmer tout l’été saint-martinois, la commune entend renforcer encore son attractivité et améliorer le cadre de vie des habitants (limitation de vitesse dans le bourg et au Mont, arrivée de la fibre…).
Des projets de travaux routiers et d’enfouissement de réseaux seront aussi à programmer au cours du mandat.
L’équipe municipale très dynamique réfléchit également à l’instauration d’un spectacle sur l’eau qui pourrait profiter aux deux berges du barrage.
Merci encore à Pascal et à son équipe pour son accueil très sympathique et le partage de leurs projets que je m’engage à soutenir au regard du dynamisme en place sur le secteur.
Découverte de l’exposition « Geomorph Momenta » de Golnaz Behrouznia au sein du petit Théâtre des Granges à Vic-sur-Cère, à l’invitation de Domi Bru, Présidente de la communauté de communes Cère et Goul en Carladès.
Bravo pour cette initiative de la Fabrique artistique qui s’inscrit dans une démarche globale de créativité autour de l’image et du numérique.
Après ses études aux Beaux-Arts de Téhéran, Golnaz Behrouznia a pris part à plusieurs expositions en Iran. Ses compositions gélatineuses, Floating Pieces, sont saluées par le prix de la Biennale de la Sculpture en 2007 au Musée d’Art Contemporain de Téhéran.
Suite à sa formation en Création Numérique à Toulouse en 2011, elle réalise plusieurs œuvres transmédia guidées par l’intérêt qu’elle porte à l’émergence et à l’évolution du vivant. Elles sont notamment présentées au musée Les Abattoirs (Toulouse) dans le cadre de la Novela en 2011, lors de l’exposition «Are We Already Gone? » de FlickerLab (New York) en 2014, en 2017 au centre d’art Espace Croisé (Roubaix), et au Palais du Coudenberg, festival BEM 2018 (Bruxelles).
C’est maintenant l’exposition « Géomorph Momenta » qu’il convient de découvrir aux Granges à Vic-sur-Cère…
J’ai été particulièrement heureux d’aller à la rencontre de Jean-Luc Loison, Maire d’Omps, et de son premier adjoint Jean-Claude Morel. Ayant dû reprendre dans ses circonstances particulières les rênes de la commune, ils font preuve d’un dynamisme et d’une volonté de développement et de modernisation qui font plaisir à voir.
Jean-Luc est en outre particulièrement attaché à tisser des liens étroits au sein du conseil municipal comme en direction des habitants pour assurer une vie communale paisible et tournée vers l’avenir.
📍L’école doit être confortée dans le cadre d’un RTE avec Saint-Mamet. La commune y accorde des moyens conséquents et conduit une démarche d’accueil de nouveaux habitants afin de la conforter dans la durée.
📍L’attractivité du restaurant communal « À la mais’omps » pourrait encore être renforcée par l’aménagement de chambres d’hôtes dans un bâtiment adjacent.
📍La poursuite de l’aménagement du bourg dans sa partie basse, autour de l’église, mobilise la commune pour conduire un projet à la fois ambitieux et réaliste.
📍Nous avons aussi pu évoquer les enjeux du foncier et de l’urbanisme avec Mme et M. Lacalmontie qui ont un projet de transformation en habitation d’un ancien bâtiment agricole qui illustre parfaitement les difficultés et les rigidités de notre cadre législatif et réglementaire en la matière. Sur ce point, comme sur les perspectives d’aménagement de lots à bâtir, nous allons nous mobiliser collectivement pour convaincre et obtenir des avancées afin qu’Omps qui possède de vrais attraits puissent conforter son développement et maintenir son niveau de services.
📍La question de l’eau pour laquelle la commune est autonome même si elle bénéficie d’une ressource en provenance de Saint-Mamet, pourrait demain trouver une évolution dans un cadre syndical afin d’en garder la maîtrise, si la réglementation le permet.
📍L’équipe municipale s’emploie activement à structurer son action et à mettre en place un cadre d’action cohérent et partagé. Elle apporte un soin particulier à la gestion de la commune qui n’offre pas de grandes marges de manœuvre et doit conduire beaucoup d’actions d’entretien et grosses réparations en régie.
Cet échange fût particulièrement riche avec des élus qui ont besoin d’être épauler et accompagner dans leur démarche face au maquis administratif trop souvent existant. Nous allons nous employer à assurer le meilleur accompagnement possible aux projets et aux démarches en cours pour en faciliter la faisabilité.
Merci encore à Jean-Luc et à Jean-Claude pour ce moment partagé en toute simplicité et en belle convivialité, et qui en appelent d’autres.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Contact permanence
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac
Contact
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac