En circonscription🟢 Saint-Mamet : une vraie petite ville de demain !

24 janvier 20220
🟩 A l’invitation de Eric Février, Maire, je suis venu à la rencontre de l’équipe municipale de Saint-Mamet, dans les locaux rénovés et étendus de la mairie. Une véritable réussite! Ce rendez-vous avait déjà été plusieurs fois reporté pour aborder les sujets de préoccupations et d’enjeux pour la commune.
🟩 Saint-Mamet, même si elle n’est pas labellisée « Petite ville de demain » dispose avec ses 1600 habitants, son école de 140 élèves en réseau avec Omps, ses nombreux services et commerces et l’usine LFO de toutes les fonctions de centralité et de services. Elle doit pouvoir bénéficier de l’ingénierie de ce programme même si elle a fait le choix de la solidarité en laissant à ses voisines : Maurs, Le Rouget, Montsalvy et Laroquebrou la primeur du programme en attendant un possible nouvel appel à projets.
🟩 Nous avons abordé en bureau les grands projets à venir de la commune : aménagement des maisons Broch-Bouniol en un îlot de 10 à 12 logements, création d’une salle multiactivité, rénovation de logements dans l’ancienne gendarmerie, aménagement d’un City Park, rénovation de la piscine et du terrain de sport… Les dossiers sont positionnés pour être financés dans le CRTE qui n’est pas réservé à l’intercommunalité, comme au sein du futur CAR2 de la Region dont nous devrions valider les orientations au cours du deuxième trimestre. Après avoir largement débattu sur les différents montages possibles et les contacts à établir, nous avons ensuite abordé les relations entre la commune et l’intercommunalité.
🟩 L’occasion pour moi de réaffirmer, là comme ailleurs, la primauté de la commune qui doit rester la cellule de base de notre organisation territoriale, le premier lieu de lien social et d’engagement citoyen. La communauté de communes doit répondre aux besoins des communes qui en vertu de la loi ou de choix librement consentis, mettent en commun certains moyens pour porter des projets ou services qu’elles ne peuvent assurer à leur niveau. En aucune manière, on ne doit inverser ces priorités qui ont sans doute été trop bousculées par une succession de loi et qu’on va s’employer à corriger au Sénat. J’aurai en particulier l’occasion de revenir très vite sur les évolutions de l’attribution de la taxe d’aménagement pour en préciser la portée. Les ressources disponibles à chaque niveau dictent la capacité d’investissement de chacun en fonction des priorités librement délibérées.
A ce titre. Il importe, surtout lorsqu’on se situe au sein d’une communauté de taille conséquente, de veiller à la bonne gouvernance pour inscrire l’esprit communautaire dans la durée au service des citoyens. C’est essentiel pour appuyer l’action de la communauté qui a plus que jamais toute sa place.
đźź© Le conseil municipal rĂ©uni dans la foulĂ©e avait un dossier en relation directe avec ce sujet qui l’illustrait parfaitement. La communautĂ© de communes de la Châtaigneraie a pris la compĂ©tence « petite enfance », sujet essentiel pour rĂ©pondre aux besoins des habitants du territoire et espĂ©rer en accueillir de nouveau. C’est en outre le meilleur moyen « d’alimenter » ensuite l’école et d’éviter des pertes d’effectifs. A ce titre, la commune devait dĂ©libĂ©rer quant l’attribution d’un fonds de concours Ă  la communautĂ© pour la rĂ©alisation d’un EAJE (Etablissement d’Accueil de Jeunes Enfants) d’une capacitĂ© d’accueil de 20 enfants. Le projet de 750.000 euros sera financĂ© par la CAF et la MSA (80%) et la commune a donc dĂ©cidĂ© d’apporter un fonds de concours de 10% pour accompagner l’investissement de la communautĂ© sur son territoire. Cela me semble ĂŞtre une très bonne pratique, solidaire et responsable, lorsque la commune en a les capacitĂ©s. En revanche, s’agissant d’une compĂ©tence communautaire, le fonctionnement relève de la seule communautĂ© comme c’est le cas pour tous les services de ce type.
🟩 Lors du conseil municipal, j’ai pu en outre présenté mon action au Sénat, toujours en lien avec notre territoire, et répondre à plusieurs questions, dans un débat très riche, sur des sujets très variés :
♻️ l’offre de transport ferroviaire dans le Cantal et le sujet du train au plan national.
♻️ l’accompagnement vers l’emploi en particulier des jeunes vers les métiers manuels et en tension, avec la place de l’apprentissage et l’action de la Region.
♻️ le sujet de la dette de notre pays.
♻️ la question des finances publiques locales,
♻️ la crise démocratique que l’on voit poindre et les enjeux des prochaines présidentielles qui doivent permettre de poser les vrais sujets avec courage et espérance pour renouer avec la confiance.
♻️ la question de la ruralité au sens large : offre de santé, école, inflation, agriculture…
🟩 Un grand merci à Éric, toujours aussi bienveillant et humain, pour son accueil, sa volonté de developer sa commune avec toute son équipe mobilisée autour de lui. Restant bien sûr disponible pour faire aboutir les projets abordés avec quelques rendez-vous déjà fixés.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Contact permanence
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac
Contact
04 71 64 21 38
1 rue Pasteur, 15000 Aurillac